Excursion

Le dernier jour (7 octobre) est dédié à une excursion dans la Vallée de l'Homme en Dordogne.

 

  • 7h00 : départ en bus de Bordeaux (Place des Quinconces)

Le territoire de la Vallée de la Vézère, riche de plus de 100 gisements préhistoriques et plus de 20 grottes et abris ornés, a été inscrit en 1979 au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Le Musée National de Préhistoire des Eyzies témoigne de cette extraordinaire richesse préhistorique.

Molaires sapiens vs neand

 

  • 10h30-11h50 : visite guidée de Rouffignac

La grotte de Rouffignac est l'une des plus vastes de la région. Les galeries, réparties en 3 niveaux, peuvent atteindre une dizaine de mètres de haut ou une douzaine de large.

Au Magdalénien, des artistes préhistoriques vinrent à Rouffignac. Le mammouth y est le thème dominant, 158 de ces pachydermes figurés sur les parois et les plafonds.

 

  • 12h30-14h00 : déjeuner à Regourdou

     

  • 14h00-16h00 : visite de Regourdou (site archéologique, musée, parc à ours)

Le gisement de Regourdou se situe sur la commune de Montignac (Dordogne, France), en rive gauche de la Vézère, au sommet de la colline où s’ouvre la grotte de Lascaux.

Regourdou_site

Vue de la partie ouest du gisement de Regourdou. Photo B. Maureille.

 

Les découvertes qui y furent réalisées s’inscrivent dans l’histoire des sciences préhistoriques du Périgord noir, à savoir une mise au jour accidentelle de vestiges néandertaliens durant une nuit de septembre 1957 par le propriétaire des lieux, Roger Constant. Des fouilles programmées y furent ensuite dirigées par Eugène Bonifay de 1961 à 1964. Regourdou serait, selon ce dernier, un site unique dans le monde moustérien en raison de l'existence de structures d'origines anthropiques dont une accueillerait le squelette humain et d'autres des vestiges d'ours bruns.

Regourdou squelette 2005
 Le squelette de Regourdou 1 tel qu'il est connu en 2007 pour l'anniversaire des 50 ans de la découverte. Photo Ville de Périgueux. Collections et copyrights Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord.

 

Il faudra attendre le milieu des années 2010 pour que de nouvelles recherches soient entreprises. Les résultats de ces travaux modifient très fortement une partie des hypothèses interprétatives précédentes. Aussi, la chronolithosratigraphie confirme que l'individu Regourdou 1 pourrait être un des plus vieux Néandertaliens eurasiatiques dans un tel état de conservation (squelette sub-complet, mais sans boite crânienne).

 

  • 16h00-17h00 : balade libre sur la colline de Lascaux

 

  • 19h30-20h00 : retour à Bordeaux

e
Personnes connectées : 1